La Norvège interdit que soient essayés dans ses eaux les sous-marins à destination d’Israël

Publié le par Tribunal Russell France

 

 

par Anshel Pfeffer, Haaretz, 1er octobre 2010.


La décision d’Oslo va obliger la firme de construction navale allemande HDW à faire ailleurs ses essais en eau profonde sur les navires israéliens.

 

La Norvège a fait savoir à une firme de construction navale allemande que  les sous-marins à destination d’ Israël ne seraient plus autorisés à faire des essais sur le territoire norvégien suite à  l’embargo sur les matériels de sécurité vers ce pays.

 

La marine israélienne doit recevoir , début 2011, un sous marin Dolphin modernisé, construit par la firme allemande HDW, basée à Kiel, puis un autre en 2012. HDW loue à la Norvège une base sous marine pour faire des essais  sur ses navires. Le premier Dolphin a commencé ses essais, sous la supervision d’une équipe israélienne en Allemagne.

 

A la suite de la décision norvégienne, le constructeur naval HWD va être obligé de conduire ses essais à un autre endroit.

 

L’escadrille 7 de la marine israélienne utilise 3  Dolphin depuis 10 ans. Les deux nouveaux coûtent environ 1,3 milliard d’euros, dont l’Allemagne paye le tiers,  si l’on en croit la presse allemande.

 

La marine augmente ses capacités en sous-marins et double le nombre de ses équipages pour leur permettre d’effectuer des missions de longue durée,  loin de leurs bases

D’après le journal Defence News, il y a des tractations entre Israël et l’Allemagne au sujet de la construction d’un 3ème sous-marin.

 

Les nouveaux sous-marins ont un système de propulsion perfectionné qui leur permet de rester en plongée jusqu’à 3 semaines. D’après les media étrangers, les Dolphin, outre les  missions de guerre et d’espionnage qui leur sont confiées, sont équipés de missiles à têtes nucléaires. Il ya 4 mois un Dolphin est allé vers le sud par le canal de Suez , ce qui a été interprété comme signifiant qu’Israël voulait  placer un sous-marin dans le Golfe Persique.

 

Les chantiers navals HDW, parmi les plus grands du monde, louent au gouvernement norvégien, pour y faire leurs essais sur les sous-marins, la base sous-marine de Marvika sur la côte sud de la Norvège. Pendant la 2ème guerre mondiale c’était une base pour les sous-marins allemands.

Ce port sert de point de départ pour les essais jusqu’à 700m.de profondeur et c’est là qu’ont eu lieu les essais des 3 premiers sous-marins israéliens. Ces expériences sont nécessaires pour trouver d’éventuelles faiblesses dans les systèmes des sous-marins et font partie de la routine de tous les processus d’essai de chaque navire.

 

Le ministre des Affaires Etrangères norvégien a fait savoir à HWD, il ya plusieurs semaines, que les essais sur les sous-marins destinés à la marine israélienne ne seraient plus autorisés en Norvège. Ce n’est pas le premier boycott  sécuritaire que la Norvège impose à Israël. Il y a un an, le fonds de pension de l’Etat norvégien a fait savoir qu’il désinvestissait  la firme Elbit, à cause de son implication dans la construction du mur de séparation.

Le ministère des finances norvégien a déclaré que ce mur était une atteinte aux droits des ¨Palestiniens.

 

Le ministère des affaires étrangères israéliens s’est abstenu de tout commentaire.

 

Le ministère des affaires étrangères norvégien a indiqué qu’il ne répond pas à certains besoins spécifiques lorsqu’il s’agit d’exportation  de services ou de matériel militaires.

 

Lorsqu’il  a été interrogé, la semaine dernière , à la télévision , sur tous ces changements, le ministre des affaires étrangères Jonas Gahr Store  a répondu : « Nous avons des restrictions extrêmement rigoureuses pour tout ce qui concerne la sécurité, que ce soit des marchandises ou des services.  Nous n’exportons ni matériels ni services vers des pays en guerre ou dans lesquels il y a un danger de guerre.»

 

Il n’a pas directement mentionné Israël.

 

Le groupe allemand Thyssen, propriétaire des chantiers navals où sont construits les Dolphin s’est refusé à tout commentaire.

 

 Traduction JH

 

Commenter cet article